L’entreprise peut-elle vraiment ignorer les individualités qui la composent ?!

Faites entrer l’accusé !! Bon, ça ne m’arrive pas souvent de faire des billets-coup-de-gueule, mais là je dois reconnaître que c’est nécessaire ! Que je vous raconte… Tout a commencé ce matin avec un atelier organisé par le service du Développement Économique d’une ville voisine de la mienne. Ateliers que j’affectionne tout particulièrement d’ailleurs, au point de m’y rendre chaque mois. Le thème du jour laissait présager d’un article bien sympathique sur ce blog : « Comprendre et répondre aux besoins de reconnaissance professionnelle ». La reconnaissance, c’est un vrai sujet, n’est-ce pas ? Mais du coup tant pis, ça fera l’objet d’un prochain post. Ben oui, parce que la séance a tourné au débat en mode cage aux lions autour d’un thème crucial : l’entreprise est-elle là uniquement pour faire du résultat ou également pour considérer ses employés en tant qu’individus à part entière ?

C’est parti en vrille au moment où la conférencière à enchaîné un certain nombre de préceptes sur la reconnaissance des managers. Souhaitant (j’imagine) défendre l’idée d’une séparation des domaines pro et perso, nous avons eu droit à un somptueux : « dans l’entreprise, on est pas une personne, on est une fonction »…(!!) Immédiatement illustré d’un argument totalement hors-contexte : « vous savez, moi je connais des grands patrons qui une fois rentrés chez eux se comportent comme des petits garçons devant leur femme ».

Puis, devant les oh et les ah de certains participants lui reprochant un discours quelque peu dépassé, et peu aligné sur l’orientation des nouvelles générations, voilà notre intervenante qui s’enfonce : « oh vous savez, la génération Y, elle n’a pas de scrupules, elle est sans pitié dans l’entreprise »… (soupir). Bon ok… par où je commence ?

Il semblerait qu’il existe encore des personnes pensant que le seul et unique objectif d’une entreprise soit de créer du résultat. Ne prenant pas un seul instant en compte ses salariés en tant qu’individus, ayant une vie pro ET perso. Ah c’est sûr qu’à les écouter, on avait l’impression d’être une bande de joyeux drilles mi-soixante huitards / mi-bisounours, en quête d’un idéal philanthropique. Mais franchement, il est où le juste milieu là-dedans ?

Bien sûr qu’une entreprise est là pour faire du résultat. Mais qui est-ce qui le fait, ce résultat ? Ce sont les Hommes, avec un grand H. Alors il faut bien mettre les hommes au service du résultat, non ? Des collaborateurs épanouis, heureux, trouvant du sens à leur travail, ne sont-ils pas plus bénéfiques à l’entreprise que des petits soldats mettant de côté toute leur humanité pour qu’elle ne dérange personne ? Allô…?? Les temps modernes sont révolus !!

J’ose croire qu’aujourd’hui les dirigeants considèrent leurs collaborateurs comme des personnes à part entière, et pas simplement comme des « fonctions ». Chacun de nous est unique. Chacun de nous a une personnalité, des passions, des talents qui font sa richesse. Et c’est bel et bien la prise en compte de cette singularité qui permettra aux entreprises de tirer le meilleur parti de leurs ressources humaines. Au service … de leur résultat.

Et vous, vous en pensez quoi ?

Photo / Lafauteauxjouets.fr