Pour les incurables du « bilan de fin d’année »

Et voilà , demain c’est la veille de Noà«l ! Je ne sais pas pour vous, mais pour moi le mois de Décembre prend souvent des airs de mini-tornade. A peine ai-je posé le pied dans dans la première quinzaine que je me laisse emporter dans le flux pétulant des to do lists de trucs-à -terminer-absolument-avant-le-31, des sessions shopping-cadeaux, des pots de fin d’année et autres réjouissances à  grand renfort de foie gras et Champagne. Non mais là  je me plains, mais j’adooore le mois de Décembre !

En fait ce qui est amusant, c’est la toile de fond qui vient se dessiner mentalement derrière toutes ces agitations amicales et familiales. Une toile de fond qui devient de plus en plus nette dans mon inconscient au fur et à  mesure que je me rapproche de la fatidique date du 31… L’auto-bilan ! C’est dingue à  quel point chaque fin d’année est indéscotchable de ce bilan. Comme si la perspective d’une année toute neuve nous donnait d’irrépressibles envies d’analyses sur la précédente. Faut dire qu’entre les conseils de classe à  l’école et l’infatigable coutume des bonnes résolutions, on nous a bien préparé à  ça, tiens.

Pendant longtemps, j’ai eu envie de baisser le rideau et d’accrocher une petite affichette pendant quelques jours … fermé pour inventaire… tant mon esprit ressemblait à  ça :

inventaire-comptable

Et puis j’ai fini par comprendre (ne vous y trompez pas, c’est récent) que ça faisait partie du charme. C’est vrai quoi, quand il reste du bordel ça veut dire aussi qu’il y a de la vie. J’ai fini par m’auto-convaincre que ce bazar pouvait tant bien que mal cohabiter avec le reste, à  condition de ne pas se manifester trop bruyamment. Alors au diable les bilans et autres empêcheurs de tourner en rond. Ouste !

Mon seul mot d’ordre pour 2015 c’est la bienveillance.

Bienveillance vis-à -vis des autres, évidemment. Mais vous savez-quoi ? Très égoà¯stement, surtout bienveillance vis-à -vis de moi-même.

What ? Bah oui parce que franchement, prendre soin des autres, les soutenir, les rassurer, les encourager, on sait tous le faire. Mais bizarrement quand il s’agit de nous, on prend un malin plaisir à  se tyranniser et à  ne rien se laisser passer. Comme si on était… oh tiens, notre pire ennemi ?! Ce n’est pas moi qui l’ai dit !

Alors voilà , cette année j’ai décidé que je gagnerais davantage à  être mon meilleur soutien, d’autant que je vais en avoir besoin avec ce qui m’attend ! Et si vous lisez cette note, c’est que vous aussi vous êtes des incurables du bilan, alors je vous invite à  en faire autant 🙂

Soyons un peu plus cools avec nous même et tout ira bien.

Sur ces pensées hautement positives, je vous souhaite de délicieuses fêtes de fin d’année et une éblouissante année 2015 !

Photo 1 – Karo.hautetfort.com/boite_a_gribouille/ / Photo 2 – Adjuvamus.fr/blog/index.php?post/2012/L’inventaire-comptable – Photo 3 / Pinterest.com/pin/24488391696199803/