Ces fichues croyances limitantes

Mais c’est quoi une croyance limitante?

Une croyance limitante, c’est ce qui nous empêche d’aller au bout de nos rêves. Ce sont les pensées réductrices, critiques, destructrices, méchantes… hum, limitantes, qui envahissent notre esprit lorsque l’on amorce le commencement du début d’une idée qui pourrait nous tenter. Tiens, prenons par exemple, Ken et Barbie (quoi?). Ken dit à Barbie: « ohhh regarde, il y a un programme hypeeer intéressant de Physique Quantité avec spécialisation sur les Particules Elémentaires qui vient de s’ouvrir à la fac, tu pourrais postuler chérie!!? ». Et Barbie de s’enthousiasmer: « Ah ouaiiiis trop intéressant!!! J’adore!! » avant de se démonter subitement « Ah non mais nooon..ça va pas être possible amour ». Ken de s’étonner: « Bah pourquoi? ». Barbie: « Bah parce que tout le monde sait bien que je n’ai qu’une seule neurone ». Et voilà Barbie qui abandonne son rêve brillant par ce qu’elle pense qu’elle n’en est pas capable. Alors que franchement.. hein? Pourquoi pas après tout?

Donc les croyances limitantes ce sont toutes ces pensées négatives que notre subconscient (ce foutu censeur) vient présenter à notre esprit conscient (nous), pour l’empêcher de poursuivre ses envies.

Ça prend la forme de cette petite voix intérieure qui se fout ouvertement de nous : « Mais nooon t’es trop nul en maths, attends! Tu as cru une seule seconde que tu réussirais à calculer le montant soldé de cette jupe? Mouahaha laisse moi rire!!! »). Elle nous renvoie à des blocages complètement ancrés en nous et que l’on se plaît à entretenir – « Non mais de toute façon je n’ai jamais été bon en orthographe », ou même parfois à des jugements que l’on attribue aux autres alors qu’en fait… bah c’est nous qui nous en sommes persuadés – « Non non mais de toutes façons, untel et untel m’ont dit que ça n’était pas fait pour moi ».

Rassurez-vous, il y a des solutions (« ah bon, ouf alors! » dit Barbie)

Cette espèce de petite voix rabat-joie qui vous dit en permanence que vous êtes nul, que vous êtes ridicule, que de toutes façons vous n’y arriverez jamais, on aimerait bien l’éradiquer pour de bon. On ne peut pas la faire disparaître à tout jamais, mais on peut faire en sorte qu’elle occupe de moins en moins d’espace dans notre esprit, ce qui nous permettra de prendre beaucoup plus de recul sur ce qu’elle dit. De cette façon, on accueillera dans tout cet espace redevenu disponible (comme un disque dur) la voix positive, encourageante, celle qui a confiance en nous et qui y croit aussi, celle qui est bienveillante. Ça s’appelle reprogrammer notre subconscient.

Mais comment faire?

On commence par identifier toutes nos croyances limitantes, savamment entretenues par Madame Rabat-Joie. Oui oui, vous pouvez aussi lui donner un petit nom, ça vous aidera à la renvoyer dans ses buts, cette pimbêche.

Faites la liste de toutes vos croyances limitantes, toutes, toutes, toutes. Je vous donne deux exemples pour que vous soyez inspirés:

  1. Je ne suis pas assez légitime pour exercer le job que j’ambitionne
  2. Je n’ai pas le temps de tout gérer: ma vie de femme, de mère, de salariée, du coup je fais tout mal

Et maintenant, à l’attaque, reprenez votre liste, et inscrivez en face le contraire exact de ce que vous venez de dire. Attention, il ne faut pas le faire n’importe comment. Il faut que vous affirmation soit écrite au présent, sans négation (ou de mots à connotation négative), à la première personne du singulier, et qu’elle soit positive et claire. Voici le résultat pour nos petites phrases:

  1. Je suis capable de faire ce job bien, car j’en ai la conviction au plus profond de moi
  2. J’organise mes priorités, je fais de mon mieux et je satisfais les personnes qui m’entourent

Youhou!!! A force de se le répéter tous les jours, matin, midi et soir, si possible à des moments où l’on est pas stressé, on arrive à re-programmer son subconscient, et à contrôler ses pensées négatives. Si vous avez des moments cools, où vous vous sentez bien, le top du top est de visualiser votre vie lorsque toute votre liste d’affirmations positives sera réalisée. Et à force, elle se réalisera.

Et si vous vous trouvez faux, hypocrite avec vous même en ayant ces pensées positives, alors vous savez quoi? FAKE IT TILL YOU MAKE IT (dixit Pilar), vous verrez ça viendra tout seul!

THINK POSITIVE!

PS/ Alors que franchement, elle a pas un regarde ultra décidé Barbie? Hein?